Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Question posée par Mme Olivier-Coupeau à Hervé Morin publiée au JO le :  21/04/2009  page :  3702

Réponse apportée d'Hervé Morin à Madame Olivier-Coupeau publiée au JO le :  04/08/2009  page :  7671

Prenant en compte une baisse de plan de charge inéluctable, liée notamment à la diminution des parcs d'aéronefs et aux nouveaux concepts d'entretien des Rafale, tant pour les ateliers des bases d'aéronautique navale (BAN) que pour ceux du service industriel de l'aéronautique (SIAé), la marine nationale et le SIAé ont mené une étude préliminaire conjointe afin de rechercher une solution d'optimisation globale et commune des capacités de soutien aéronautique des parcs de la marine. La solution envisagée consiste à transférer au SIAé la responsabilité et les activités du 2e niveau technique d'intervention. Les activités de maintenance peuvent être découpées en trois niveaux techniques d'intervention (NTI) : le NTII consiste en des opérations simples de maintenance réalisées par les flottilles ; le NTI2 nécessite des moyens de maintenance complexes. Ces opérations sont réalisées dans des ateliers (utilisation de bancs de tests) ou sur des aires de visite aménagées (dépose d'organes et d'éléments structuraux de l'aéronef)

Le NTI3 nécessite des moyens et des compétences industriels (bureaux d'études, bancs constructeur...). (NTI2) des BAN. Ces activités, réalisées dans des ateliers ou sur des aires de visites, seront alors conduites sous la responsabilité d'une antenne du SIAé créée à cet effet sur chacune des BAN. Les trois antennes du SIAé des BAN de Lann-Bihoué, Lanvéoc-Poulmic et Landivisiau ont vocation à constituer un pôle d'activité industrielle régionale, qui pourrait être érigé en atelier industriel de l'aéronautique (AIA) « Bretagne ».                                                                                                                                                                                            S'agissant du plan de charge de la maintenance aéronautique pour les ateliers de la BAN de Lann-Bihoué, il fera l'objet d'une analyse spécifique lors de la phase de lever de risques. Il est certain que le plan de charge des ateliers des BAN suit une tendance à la baisse du fait de la diminution des parcs d'aéronefs. Néanmoins, l'antenne du SIAé implantée sur une BAN pourra réaliser des prestations au profit de n'importe quelle autre armée, "

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de Protection et défense de Lann-Bihoué
  • Contact

Recherche

Archives