Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 11:49

Vous trouverez ci-dessous l'examen de l'analyse economique initiale de l'aeroort du Grand Ouest ( notre Dame de la Lande)by le Dr. Jasper Faber du 26 octobre 2011.

Vous y noterez la comparaison avec des ameliorations sur Nantes Atlantique.

 

Etude disponible sur

http://aeroportnddl.fr/file/presentation_CE_Delf_26_oct11.pdf

 

intropage 2

page 3

page 4

page 5

page 6

page 7

page 8

page 9

page 10

page 12

page 13

page 14

page 15page 16

page 17

page 18

page 19

page 20

page 21

page 22

end

Notes

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 10:52

 Projet d'aéroport : la contre-étude des élus

jeudi 27 octobre 2011

aeroport.JPG

·          


« Le maintien de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique coûterait moins cher et se traduirait par un bénéfice global pour la collectivité », conclut le cabinet néerlandais.

Archives Franck Dubray

 

 Un cabinet européen conclut à l'intérêt de conserver l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique. L'étude a été financée par les élus opposés à la réalisation du nouvel équipement de Notre-Dame-des-Dames.

Pourquoi ? Comment ?

Qui a réalisé l'étude ?

Les élus opposés au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (20 km au nord-ouest de Nantes) se sont cotisés pour financer une contre-étude. Le collectif, qui revendique un millier d'élus de tous bords, s'est adressé au cabinet européen CE Delft, basé aux Pays-Bas. Expert en matière d'impacts environnementaux et économiques, ses travaux ont contribué à l'abandon du projet de troisième piste à Londres-Heathrow. Le budget (20 000 €) était compté : le cabinet ne donne pas des chiffres précis, mais « des bonnes estimations ».

Que disent les experts néerlandais ?

En 2006, l'État s'était appuyé sur une comparaison coûts/bénéfices. L'étude économique globale concluait à l'intérêt du projet pour la collectivité. Le cabinet la met en pièces. « Il relève des erreurs, des approximations, des omissions, un non-respect des directives, le tout basé sur un scénario débordant d'optimisme », notent les élus. Hier, devant élus et responsables économiques (dont des représentants de Vinci), l'un des auteurs de l'étude, Jasper Faber, a pointé des lacunes.

Manquent ainsi les éventuels dépassements des coûts de réalisation, la facture de la liaison tram-train, la gestion de l'eau et les risques d'inondations dans un secteur très humide. Rien, non plus, sur la démolition de l'actuelle plateforme aéroportuaire ou encore le maintien de sa piste pour l'usine Airbus, etc. En revanche, les bénéfices du gain de temps ont été surévalués. Au final, les corrections apportées par le cabinet débouchent sur un bilan négatif pour la société.

Et Nantes-Atlantique ?

L'État n'a jamais voulu étudier l'optimisation des installations actuelles de l'aéroport. Seuls les services du conseil général de Loire-Atlantique estimèrent le coût d'une nouvelle piste à Nantes-Atlantique. Devant cette lacune, le cabinet propose des scénarios qui intègrent la desserte par le train de l'actuel aéroport, une voie ferrée passant déjà tout à côté de l'aérogare.

Si « la capacité de la piste est loin d'être atteinte », le rapport propose d'améliorer celle du terminal. Il programme dans le temps son agrandissement, ainsi que l'extension des parkings. L'implantation d'un système radar local et des taxiways rapides réduiraient le temps entre deux avions.

Un scénario intègre, en plus, la création d'une nouvelle piste, transversale. À l'horizon 2023, elle remplacerait la piste actuelle, ce qui diminuerait le bruit au-dessus de Nantes. « Dans tous les cas, le maintien de Nantes-Atlantique coûterait moins cher et se traduirait par un bénéfice global pour la collectivité », conclut Jasper Faber.

Trop tard ?

La construction des premiers accès routiers doit débuter fin 2012. N'est-il pas trop tard pour tout reprendre ? « Il n'est jamais trop tard, on l'a vu avec de nombreux dossiers, répond le sénateur écologiste Ronan Dantec. Ce travail démontre que l'étude de l'État n'était pas sérieuse et que le dossier a été gonflé. » S'appuyant sur ces résultats, les opposants vont demander de nouvelles études et l'annulation de la déclaration d'utilité publique.

Marc LE DUC.

 

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 07:54

 

Google earth, ce logiciel est un vrai petit trésor de technologie.
Plus rien ne peut lui échapper, et sans se déplacer; nous pouvons être tenu au courant de ce qui se passe sur notre planète.
En l'occurence l'aéroport de Vatry, appelé pompeusement Paris-Vatry, qui a coûté une fortune à ce département pour un trafic quasi nul.
Voilà comment partent en fumée les finances publiques quand un projet est mal ficelé et que ses "édiles politiques" persistent dans leur entêtement pour en faire un aéroport international. En 2009, la Chambre régionale des Comptes a critiqué la gestion de cet aéroport, qui aura couté sur les dix premières années 220 millions d'euros au conseil général de la Marne pour un trafic passagers  en baisse continuelle ainsi que le frêt
qui est à un peu plus de 22 000 tonnes, loin de l'objectif fixé de 120 000 tonnes dans les études de marché.
Cela devrait faire réfléchir les concepteurs de NDDL qui se lancent dans une opération à hauts risques dans une période économique trouble qui aura des répercussions certaines sur nos porte-monnaie.

La période électorale qui s'annonce  est propice à cette réflexion

 

Pour informations

http://www.vatry.com, site de l'aeroport en anglais ( aucune possibilite de lire les infos en francais.... un comble !)

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_Ch%C3%A2lons_Vatry

 

Carateristiques del'aeroport :

 

L’aéroport de Vatry dispose d’une piste de 3 860 m accessible à tous les appareils, y compris les plus gros porteurs, et d’équipements permettant une exploitation par tous les temps.

Il dispose d’une zone logistique de plus de 400 ha, reliée aux autoroutes A4 et A26 par un échangeur particulier ouvert le 21 octobre 2004, ainsi qu’à la voie ferrée par embranchement direct. Plusieurs sociétés de logistique s’y sont installées, notamment Geodis et TNT. La société DHL (filiale de Deutsche Post) a étudié le transfert éventuel de sa plate-forme européenne qui quitte l'aéroport de Bruxelles pour des questions de nuisances mais c'est Leipzig qui a été choisi. En cas de transfert, une deuxième piste aurait dû être construite.

Le principal atout de cet aéroport est son relatif isolement qui lui permet de recevoir des activités nocturnes et des avions plus bruyants tels que des anciens modèles de l'ex-URSS, qui deviennent plus difficiles dans les aéroports proches des grandes agglomérations. Il dispose également d’importantes réserves foncières. Il est parfois présenté comme une solution de troisième aéroport de Paris pour le fret aérien. Cependant, depuis sa mise en service, le développement du trafic est resté modeste. Le 21 octobre 2004, une nouvelle aérogare de 3 900 m2 pour les passagers a été inaugurée. Vatry a traité un trafic charter modeste de 8 000 passagers à fin août 2004.

L’exploitation de l’aéroport est assurée depuis avril 2000 par la société SEVE (Société d’exploitation Vatry Europort) dans le cadre d’une délégation de service public signée avec le Département de la Marne. Cette société est une filiale des aéroports de Montréal (Aéroports de Montréal Capital - ADMC) et du groupe canadien SNC-Lavalin (23,3 % chacun). Y participent en outre Kéolis (23,9 %), Sogaris (10 %), et les chambres de commerce et d'industrie de Châlons, Reims-Épernay et Troyes (6,5 % chacune).

En 2009, la Chambre régionale des Comptes a critiqué la gestion de l'aéroport, construit sans véritable étude de marché, qui aura couté sur les dix premières années 220 millions d'euros au conseil général de la Marne.

 

         
             

vatry2.jpg

P1010136

P1010135

P1010132

P1010131

P1010130

P1010129

P1010128

P1010127

P1010126

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 06:09

mairie de Lanester 8 08 2011

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 11:58

Bonjour,

 

Comme tous les ans, en milieu d’année, nous venons auprès de vous pour relater notre activité durant ce premier semestre.

 

Vous l’avez sans doute remarqué en début d’année, le président de la chambre de commerce, en faisant le bilan de l’activité de l’aéroport avait porté un jugement négatif sur l’état de la piste, nécessitant de notre part une mise au point, car ces allégations ne pouvaient que porter préjudice à un équipement déjà bien malmené.

 

En réalité, ce n’est pas la piste qui est en mauvais état mais la voie d’accès et le parking de stationnement des avions commerciaux.

 

Cette appréciation venant du premier responsable de la chambre de commerce a sans doute irrité le commandant de la base qui a mis cet organisme dans l’obligation d’effectuer les travaux sous peine de fermeture.

 

Il nous paraîssait donc opportun, devant cette situation, de connaître l’avis de nos responsables politiques locaux :

 

Le maire de Lorient comme président de l’agglo

La maire de Lanester comme vice-présidente de l’agglo, responsable des transports

Et enfin, note nouveau député, Gwendal Rouillard.

 

Si les contacts avec Gwendal Rouillard et Thérèse Thierry furent intéressants mais basés sur des généralités, l’entretien que nous avons eu avec Norbert Métairie nous a étonné car nous ne le connaissions pas comme un fervent défenseur de l’aéroport.

 

Dans cet entretien, il a effectivement reconnu l’état déplorable des installations (voies de roulage et bâtiments) et qu’il devenait urgent d’effectuer les travaux, c’est dans ce sens qu’il compte réunir dans le courant du mois de septembre les élus communautaires  ainsi que les responsables de la chambre de commerce pour provisionner les fonds et mettre l’aéroport en conformité avec les prérogatives de la DGAC.

 

Pour Norbert Métairie, comme nos autres interlocuteurs, il n’y a aucune contradiction à avoir un aéroport à Lorient en complémentarité avec l’arrivée prochaine du TGV et la probable implantation de Notre dame des landes et voient dans Lann-bihoué un avenir commercial, contrairement à ce que nous pouvions entendre ces deux dernières années.

 

Nous suivrons tout cela avec une grande attention.

 

Très cordialement.

 

                                                                                      Jean-Paul Hénanff

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 12:41

PROTECTION ET DEFENSE DE LANN-BIHOUE

                 

 

  Siège statutaire : Mairie de Ploemeur                                      Larmor-Plage le 16 juin 2011

Siège administratif : 6 rue Georges Bizet

                                      5626O LARMOR PLAGE                                                                                                                                                                                                          

  Email : henanff.jean-paul@neuf.fr     .                                        Madame Nathalie  KOSCIESKO-MORIZET                             

                                                                       Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable    

                                                                                     et des Transports

                                                                                     Hôtel de Roquelaure

                                                                                     246, Boulevard Saint-Germain

 

 V/Ref : CDAP/E/11000686                                          75007 PARIS

 

 

 

Madame la Ministre,

 

Nous vous rappelons votre courrier du 13 janvier dernier, en réponse à notre lettre du  18 novembre 2010 adressée au Premier Ministre, monsieur François Fillon, relative au projet d’aéroport de notre-dame des landes à Nantes, et enregistré dans vos services sous la référence CDAP/E/11000686.

 

Nous pensions que la transmission de votre courrier à la direction générale de l’aviation civile allait être traitée avec le même soin et la même célérité que vous aviez apporté à votre réponse, hors nous constatons qu’il n’en est rien et nous le déplorons.

 

Nous espérons néanmoins que ce retard, ou cet oubli, est indépendant de votre volonté et que vos services y remédieront afin de porter à notre connaissance vos décisions sur ce projet aéroportuaire.

 

En vous remerciant de votre diligence, veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre très haute considération.                    

 

 

 

                                                                                                            Jean-Paul Hénanff

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 12:28

NDDL-1-.JPG

NDDL0001-copie-1.JPG

NDDL0002-copie-1.JPG

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 12:13

Le récent article paru sur l’aéroport de Lann-Bihoué sous le titre “ la piste de Lann-Bihoué est très fatiguée” nous a interpelle.

 

La piste principale de la base qui sert aux avions des compagnies civiles qui desservent l’aéroport a été refaite il y a quelques années et est en parfait état de supporter des appareils a forte capacité.

 

Seuls, la voie d’accès et le parking de l’aéroport, sont en mauvais état et nécessiteraient une réfection totale par un renforcement pour recevoir des plus gros appareils.

 

La chambre de commerce botte en touche quand elle déclare qu’elle n’a ni les moyens ni la compétence pour effectuer les travaux. Sa volonté délibérée de ne plus mettre un centime dans l’aéroport incite les compagnies aériennes a diminuer la capacité des avions et cela ne peut être lie a la qualité du parking qui ressemble a une éponge par mauvais temps.

 

Le mal est plus profond et montre clairement que cet organisme est démotivé et se désengagera progressivement a l’approche de la mise en service du train a grande vitesse qui lui servira de prétexte.

 

Le maire de Ploemeur, Loic Le Meur, posent les vraies questions devant l’inertie de la chambre de commerce. Il est encore temps de réunir tous les acteurs politiques  de la région pour essayer de sauver  cet outils indispensable a notre environnement économique.

 

Jean Paul Hennanf

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:29

Ouest-France / Bretagne / Lorient / A la une de Lorient

La piste de Lann Bihoué est très fatiguée

jeudi 10 février 2011

La chambre de commerce pourra-t-elle encore longtemps gérer l'aéroport. Depuis l'été, les avions de plus de 180 passagers sont interdits. Le président de la CCI s'interroge.

La piste principale de l'aéroport de Lann-Bihoué (trafic civil et militaire) est très, très, fatiguée. « Il faudrait entamer de gros travaux de réfection. Or, l'État nous a fait savoir que cela ne faisait pas partie de ses priorités financières », a résumé hier Jean-François Le Tallec, président de la chambre de commerce, à l'occasion du bilan d'activités des équipements gérés par la CCI.

« Notre chambre n'a ni les moyens ni la compétence pour engager les travaux. » Et comme Lann-Bihoué est propriété de l'État, la Région ne peut pas, à la différence de Brest, intervenir sur le site. Du coup, les compagnies sont contraintes d'adapter le poids de leurs avions à la piste. Ce sont des petits modèles qui s'envolent vers Paris ou Lyon. Les avions militaires (Atlantique, Hawkeye, Falcon) sont également assez légers pour se poser sans encombres.

« Obligés de signer une dérogation »

Mais pour les gros-porteurs, c'est terminé. « Depuis l'été dernier, l'aéroport est interdit à tout avion, de type Airbus ou Boeing, apte à embarquer plus de 180 passagers. » Du coup, explique le président « nos capacités à augmenter nos offres commerciales sont limitées. »

Exemple avec les charters. « Nous travaillons avec Look Voyages. Dix vols sont prévus vers la Grèce, la Tunisie, entre le 1er mai et le 15 octobre. Mais c'est compliqué. L'agence de voyage doit trouver les avions les mieux adaptés et à chaque fois, il faut que je fasse une demande de dérogation auprès du commandant de la base aéronavale. S'il y avait le moindre problème, ce serait de la responsabilité de la CCI. »

Jean-François Le Tallec ne mâche pas ses mots. « Si l'État n'intervient pas, nous tenterons, vaille que vaille, de gérer l'aéroport pour poursuivre les liaisons avec la capitale et Lyon, car elles sont indispensables à la vie économique du pays de Lorient. Mais quand arrivera, d'ici cinq à six ans, la ligne de train à grande vitesse qui raccourcira le temps de trajet entre Paris et Lorient, nous réviserons notre position. »

 

Françoise ROSSI.
Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 11:14

Notre assemblée générale se tiendra : 

     

 

Le VENDREDI  18 MARS 2011 à partir de 18h.

                               Au CCAS  de PLOEMEUR

       

 

  Ordre du jour :

Rapport d’activités.

Rapport financier  et approbation des comptes.

Cotisation de l’année.

Elections,  adhésions au Conseil d’administration puis élection du Bureau.

Questions diverses

 

Nous vous invitons à y assister nombreux

Repost 0
Published by Protection et défense de Lann-Bihoué
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Protection et défense de Lann-Bihoué
  • Contact

Recherche

Archives